FR  |  EN  
  ENS sur facebook ENS sur twitter ENS sur youtube ENS sur google+
École normale supérieure
Lien vers la page d'accueil de l'ENS Lien vers l'article de l'ENS
> FORMATION > Débouchés et carrières > Débouchés et carrières

Débouchés et carrières

L’ENS est un établissement préparant scientifiques et littéraires à un large éventail de carrières dans le secteur public mais aussi dans le secteur privé. La formation généraliste et pluridisciplinaire dispensée par l’ENS, centrée sur l’apprentissage de l’innovation et de la créativité, confère aux normaliens des atouts intellectuels et des facultés d’adaptation qui leur permettent d’aborder de multiples secteurs professionnels.

Les métiers de l’enseignement et de la recherche

La préparation aux métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche est une des vocations traditionnelles de l’ENS et de nombreux élèves et étudiants décident, dans la dernière partie de leur scolarité, de préparer une thèse (incluant souvent un séjour à l’étranger de six mois à un ou deux ans), et de s’engager dans la voie de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Les élèves normaliens sont particulièrement bien préparés à ces métiers puisqu’ils ont reçu une formation par la recherche et possèdent une expérience de la vie universitaire internationale. Par ailleurs, ils bénéficient de conditions matérielles optimales : ils peuvent préparer l’agrégation, principal concours de recrutement pour l’enseignement, et commencer un doctorat avant même la fin de leur scolarité à l’ENS. De plus, à leur sortie de l’École, une procédure spécifique leur permet d’obtenir une allocation de recherche pour 3 ans.

Les métiers au service de l’État

Pour les élèves, scientifiques ou littéraires, qui ne souhaitent ni enseigner, ni se préparer à la recherche, l’École offre des débouchés dans les grands corps techniques de l’État : Mines, Ponts et chaussées, Télécommunications, GREF, INSEE et Assurances. L’ENS organise également une préparation aux concours de l’Institut du Patrimoine et, en collaboration avec l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, une préparation aux concours de l’ENA et de la haute fonction publique : Sénat, Assemblée nationale, Quai d’Orsay.
De nombreux autres débouchés dans la fonction publique territoriale ou nationale, dans les cabinets ministériels ou, au-delà de nos frontières, dans les organismes européens sont également accessibles aux normaliens.

Les métiers de l’entreprise et de la communication

A leur sortie de l’École, après avoir bénéficié de formations spécifiques, et même après avoir achevé leur formation à l’occasion d’un travail de thèse, dans un organisme public de recherche ou dans l’administration d’État, certains normaliens s’orientent souvent vers le monde de l’entreprise ou vers les fonctions de dirigeant de grand groupe, en passant par les métiers de la finance.
Les normaliens sont très appréciés dans ces métiers, où la sûreté des connaissances et la capacité de bien argumenter et de bien écrire ont une place reconnue. L’Institut de l’École normale supérieure et le Club des normaliens dans l’entreprise les aident à s’orienter dans cette voie (proposition de stages et contacts).
Les métiers de l’information et de la communication (édition, traduction, presse écrite, radio ou télévision) offrent par ailleurs, des débouchés attrayants et l’on compte aujourd’hui, dans le sillage de Raymond Aron, de nombreux normaliens parmi les meilleures plumes du journalisme contemporain.

 

Situation des normaliens à la sortie de l’ENS

Contacts & Plans  |   L'ENS recrute  |   Marchés publics  |   Annuaire  |   Intranet-ENT  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   ENS sur facebook ENS sur twitter ENS sur youtube ENS sur google+