Les débouchés pour les littéraires
A+
A-

les débouchés pour les littéraires

A l’issue de la scolarité normalienne, plus de 70 % des élèves et étudiants entreprennent une thèse de doctorat. Les normaliens préparent leurs thèses dans les universités les plus diverses, à Paris, et en régions. Chaque année, une commission d’attribution des allocations spécifiques de thèse attribue 30 à 40% de ces bourses aux normaliens qui effectuent leur recherche dans les grandes universités hors d’Ile de France. C’est au cours de la préparation de la thèse que la plupart des normaliens est formée à l’enseignement dans les universités.

Chaque année, 130 normaliens littéraires sont diplômés, en terme d’insertion professionnelle, ils se répartissent de la manière suivante :

  • 78% des normaliens littéraires choisissent les carrières de l’enseignement et de la recherche

dont 1/4 se détermine pour les carrières de l’enseignement en France ou à l’étranger

  • 10% des normaliens entreprennent une carrière dans la fonction publique.
  • 6% choisissent de travailler en entreprise.
  • 6% optent pour une carrière artistique

Mis à jour le 27/10/2017

Dernières actualités de la formation

Voir toutes les actus