La préparation à l'ENA
A+
A-

Pour ceux qui envisagent une telle orientation, il est recommandé de se mettre en rapport, en amont, le plus tôt possible avec Arnaud Teyssier, qui leur délivrera les conseils requis.

L’alliance passée entre l'Ecole normale supérieure et l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne pour organiser un centre de préparation aux concours de la haute fonction publique offre une alternative très efficace et novatrice à la filière traditionnelle représentée par l’IEP de Paris.

Depuis 2005, il est devenu possible de préparer avec succès le concours de l'ENA et d'autres concours de la haute fonction publique en passant par Prép'ENA Paris 1-ENS. Les résultats sont en hausse constante.

Ainsi, au concours de 2015, puis de 2016, quatorze lauréats du concours externe de l’ENA avaient suivi la préparation, emportant un tiers des places au concours étudiants (43). En pourcentage de candidats présentés, la prépa occupe désormais la première place devant sciences-Po.

La Prép'ENA ne se fixe pas seulement pour objectif de préparer au concours d'entrée à l'ENA, mais aussi de préparer à d'autres concours de même niveau (administrateur territorial, directeur d’hôpital, administrateurs des assemblées, concours particuliers des affaires étrangères, cadres dirigeants de la Sécurité sociale, Banque de France).

Le centre de préparation est administré par le CIPCEA (Centre d'information et de préparation aux carrières publiques), qui est un service commun de l'Université Paris 1. Il fonctionne aujourd'hui comme une sorte de classe préparatoire aux concours de la haute fonction publique, avec l’esprit, l’ambiance et la souplesse d’une classe préparatoire (120 étudiants répartis en deux classes pour les conférences de méthode). Il assure une formation pluridisciplinaire intensive fondée sur les programmes (lesquels sont assez proches) des différents concours auxquels il prépare et sur des entraînements réguliers aux épreuves des concours ; il organise deux concours blancs, et de nombreux galops d’essai, chaque semaine, pendant l’année, ainsi que des entraînements aux oraux. La formation est diplômante et donne accès au master professionnel « Affaires publiques – concours de la haute fonction publique ».

 Les cours, nombreux et complets, se répartissent entre directions d’études et conférences de méthodes. Le corps enseignant est composé d’universitaires et de hauts fonctionnaires en activité – souvent de jeunes énarques sortis depuis peu d’école, qui sont fréquemment aussi des anciens de la prépa elle-même. Un système de tutorat est organisé.

Les normaliens et étudiants ENS peuvent adresser un dossier d’inscription, dans la période du 06/04/2017 au 05/05/2017 via le portail e-candidat. Cette date limite doit être impérativement respectée. Leur dossier sera examiné par les deux directeurs de la prépa. Il est recommandé de s’être déjà familiarisé en amont avec les bases de matières aussi essentielles que le droit ou l’économie, le cas échéant d’avoir fait un stage en administration publique. Les inscriptions à la prépa se font généralement en troisième ou quatrième année d’ENS.

Mis à jour le 15/3/2017

Dernières actualités de la formation

Voir toutes les actus