Le poivre, de l’Antiquité à l’époque moderne : un luxe populaire ?
A+
A-

Échanges, circulations et usages

Colloque international

Du 23 au 25 novembre 2017

École normale supérieure, campus Jourdan
Grand amphithéâtre

Organisation

  • Jean Trinquier, École noramle supérieure (Paris)
  • Pierre Schneider, Université d’Artois (Arras) - Maison de l’Orient et de la Méditerranée (Lyon)
  • Federico De Romanis, Université « Tor Vergata » (Rome) - invité du labex TransferS

Le poivre – dont la circulation et le commerce font l’objet du colloque – est un produit phare et un bon marqueur archéologique des échanges. Le poivre a déjà donné lieu à de nombreuses études, mais celles-ci restent le plus souvent segmentées d’un point de vue chronologique et géographique. Prenant comme point de départ la période antique, notre recherche entend s’inscrire dans la longue durée des échanges entre la Chine, l’Inde et secondairement l’Insulinde, et le monde méditerranéen, en multipliant les comparaisons entre les époques. En décloisonnant l’étude du commerce du poivre nous visons à repérer les évolutions et les déplacements significatifs et à faire progresser les connaissances et la réflexion sur des pans encore mal connus de la question. À travers le cas particulier du poivre et dans la continuité de la précédente journée d’études, qui portait sur la perle et l’écaille de tortue, nous souhaitons poursuivre la réflexion que nous avons entamée sur la nature de l’objet de luxe, ainsi que sur les formes et les enjeux du commerce à longue distance.

Colloque soutenu par le Département des sciences de l’Antiquité de l’ENS et l’UMR 8546 CNRS-ENS, AOrOc.

 

Mis à jour le 2/11/2017