Observer la dynamique des biomolécules en un temps record

ChemPhysChem

Septembre 2018

L’étude de la relation structure-fonction d’une biomolécule ne peut se limiter à une représentation statique de cette biomolécule via des images 3D mais nécessite d’inclure le rôle et l’importance du mouvement. On considère donc plutôt la biomolécule d’étude comme un ensemble de conformères, qui possèdent chacun potentiellement une activité différente.

Afin d’accéder à ces multiples conformères, dont certains sont rares mais essentiels à la fonction même de la biomolécule, la spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (RMN) est un outil majeur. En particulier, la méthode dite de transfert de saturation par échange chimique (Chemical exchange saturation transfer - CEST) est une approche puissante qui permet l'étude d'états conformationels mineurs, dits "invisibles", en échange avec une conformation visible majeure. Malheureusement, l'enregistrement des profils CEST avec suffisamment de points pour couvrir l'ensemble du spectre peut prendre du temps.

Guillaume Bouvignies de l’équipe Structure et Dynamique des Biomolécules du Département de Chimie de l’ENS (UMR 7203 LBM – ENS/PSL/CNRS/SU) en collaboration avec l’université de Toronto, a développé une solution réduisant considérablement ce temps d’acquisition. En couplant CEST au système d’excitation DANTE (Delay Alternating with Nutation for Tailored Excitation), le processus d’acquisition peut être accéléré jusqu’à un ordre de grandeur !

Cette innovation, nommée D-CEST constitue une avancée majeure parmi les outils expérimentaux qui sondent la dynamique biomoléculaire.

Source : Département de Chimie

Contact Chercheur :
Guillaume Bouvignies, CR CNRS
UMR 7203 LBM (ENS/CNRS/SU)
guillaume.bouvignies@ens.fr
 
Contact Communication Chimie :
Nicolas LEVY, Responsable Communication Chimie,
Département Chimie ENS (www.chimie.ens.fr)