Produire de l’énergie «verte » avec un matériau hybride

Nature Communications - 22 novembre 2018

Produire de l’énergie « verte » avec un matériau hybride à base d’acide aminé naturel

L’équipe de Christian Serre de l’Institut des Matériaux Poreux de Paris au département de Chimie de l'ENS, en collaboration avec l’Institut Charles Gerhardt de Montpellier (ICGM, Montpellier), a mis au point un nouveau matériau hybride nanoporeux de type MOF à base de d’oxoclusters de zirconium – Zr-MOF – et d’acide aspartique, acide aminé naturel, qui combine pour la première fois l’ensemble des propriétés recherchées.

Synthétisé très facilement via un protocole vert respectueux de l’environnement, ce Zr-MOF présente une structure poreuse chirale hautement cristalline avec une excellente stabilité chimique. La présence de petits pores et de groupements aminés de l’aspartique confère à ce solide une conductivité protonique proche de celle du Nafion®, le tout avec une durabilité remarquable de la performance.

Figure : Vue de la structure du Zr-MOF

Retrouvez le communiqué de presse dans son intégralité sur le site du département de Chimie

Source  : A Robust Zirconium Amino Acid Metal-Organic Framework for Proton Conduction
Nature Communications volume  9, Article  number:  4937  (2018)
DOI: 10.1038/s41467-018-07414-4

Contacts Chercheurs  :
Christian Serre, DR CNRS
FRE 2000 IMAP (ENS/ESPCI/PSL/CNRS)
christian.serre@ens.fr

Sabine Devautour-Vinot
MCF Université de Montpellier
Institut Charles Gerhardt de Montpellier,
sabine.devautour-vinot@univ-montp2.fr

Contact Communication Chimie  :
Nicolas Lévy Responsable Communication Chimie,
Département Chimie ENS (www.chimie.ens.fr)
nicolas.levy@ens.fr