Du biopouvoir au noopouvoir

Foucault et le transhumanisme

Conférence organisée par Matteo Pagan, département de philosophie.

L’emprise du numérique sur nos vies s’accuse de jour en jour, aussi devons-nous dès aujourd'hui en anticiper les conséquences politiques. Si les GAFA et les BATX chinois venaient à diversifier fortement leur modèle économique (en particulier dans les services financiers et dans la santé), le nombre de données mises en relation et l'utilisation d'algorithmes de prédictibilité démultiplieraient leurs effets politiques. Chacun d'entre nous serait pris dans un réseau de contraintes intériorisées et d’injonctions normatives sans précédent, et toutes nos vies seraient saisies dans ce réseau d’un type nouveau.
Un nouveau mode de gouvernementalité semble advenir aujourd’hui, correspondant à la transition du biopouvoir vers un pouvoir numérique, c'est-à-dire d'une forme de pouvoir fondée non plus simplement sur l'anticipation et la gestion des principaux faits biologiques (évolution démographique, enjeux de santé publique, etc.) mais sur la recension et la mise en relation des traces numériques que nous laissons chaque jour derrière nous, jusqu'à la production de l'espace même dans lequel nos actions sont susceptibles de s'inscrire .

Cette conférence sera l’occasion d’étudier ces évolutions techniques et politiques, à l’aune des écrits de Michel Foucault, mais aussi de réfléchir aux réponses d’ordre pratique pour encadrer ce pouvoir numérique, comme le furent les précédents modes de gouvernementalité.

Paul Mathias, professeur agrégé et docteur en philosophie, membre des équipes de recherche « Réseaux, Savoirs et Territoires » (ENS-Ulm & ENSSIB) et
« Vox Internet » (MSH, Paris), et notamment auteur de Des libertés numériques (PUF, 2008).

Aurélien Bellanger, écrivain, chroniqueur radio, philosophe de formation, notamment auteur de La Théorie de l’information (Gallimard, 2012).

Hocine Rahli, professeur agrégé et doctorant en philosophie, notamment auteur de « Foucault médiologue ? » et « Le mythe transhumaniste » (articles parus dans la revue Medium, Gallimard, 2018).

 

Mis à jour le 8/2/2019