Séminaire d’élèves InGame
A+
A-

Le jeu vidéo exposé : l’appropriation du jeu vidéo par les institutions

Séminaire d’élèves de l’ENS, InGame : Enjeux du Game design, consacré au Jeu vidéo

Intervenant : 
Marion Coville, doctorante à l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne

Comment les institutions s’approprient-elles le jeu vidéo ? Du jeu « Versailles 1685 : Complot à la cour du Roi Soleil » (1996) co-édité par la Réunion des musées nationaux à l’usage de Nintendo 3DS comme audioguide par le musée du Louvre, les institutions culturelles en ont fait depuis longtemps un outil de médiation. Mais 2010 est une année particulière pour les jeux vidéo : elle est tout d’abord marquée par les actions d’un Ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, dont les discours ne cessent de souligner son engagement pour la reconnaissance culturelle et artistique de ce média. D’autre part, 2010 marque l’émergence d’un phénomène nouveau parmi les institutions culturelles : la présentation d’expositions dévolues aux jeux vidéo. Tantôt présentés comme des oeuvres contemporaines aux qualités esthétiques, tantôt comme des objets de patrimoine chargé d’un témoignage historique, les jeux vidéo, leur pratique et leurs concepteurs sont cette fois au centre des expositions. Comment se déroule cette entrée du jeu vidéo au musée ? Comment le jeu vidéo est mis en scène dans ces institutions ? ---- Marion Coville, doctorante à l’Université Paris 1 ? Panthéon Sorbonne, rédige une thèse portant sur le déplacement des jeux vidéo, depuis leur contexte d ?usage initial vers les espaces muséaux. Co-commissaire de l’exposition Arcade ! Jeu vidéo ou Pop Art ? et administratrice de l’Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines (OMNSH).

Mis à jour le 12/1/2017