Tad Schmaltz
A+
A-

Université du Michigan

Le professeur Tad Schmaltz de l’Université du Michigan, Ann Arbor (États-Unis) est invité en mars, par la République des Savoirs et le labex TransferS
Université du Michigan, Ann Arbor (États-Unis)
autour du séminaire:

La métaphysique de la matière au début de l’époque moderne : Suárez, Descartes, Spinoza

Ce séminaire essaie de retracer un itinéraire depuis une conception aristotélicienne du monde matériel à une perspective plus distinctement moderne. Cet itinéraire commence avec une révision du récit aristotélicien dans l’œuvre de Suárez qui a préparé le chemin pour les innovations modernes. Il passe ensuite par la critique de la conception scolastique dans l’œuvre de Descartes. Il s’achève par la ré-interprétation très originale des éléments fondamentaux de la métaphysique de Descartes du monde matériel dans l’œuvre de Spinoza.
4 séances les mardis 7, 14, 21 et 28 mars 2017
10h-12h ENS - salle Cavaillès, 45 rue d’Ulm
 

Colloque « La substance matérielle dans la scolastique tardive et la philosophie moderne »
16 et 17 mars 2017
Co-organisé par T. Schmaltz et J.-P. Anfray

Tad Smaltz est Professeur depuis 2010 au département de philosophie de l’Université du Michigan, Ann Arbor. Après un PhD obtenu à l’Université Notre Dame en 1988, il a été professeur à Duke University durant plus de vingt ans.
Il est spécialisé dans l’histoire de la philosophie moderne (XVIIe et XVIIIe siècles) et dans l’histoire et la philosophie des sciences de la période moderne. Il s’est intéressé en particulier à l’influence de la scolastique sur la pensée classique, à la nature de la « Révolution scientifique » ainsi qu’aux conceptions classiques de la substance, de la causalité et de la liberté.