Archéologues et historiens de l’art à l’épreuve de la Grande Guerre
A+
A-

Colloque international organisé par l’AOROC

Le colloque Archéologues et historiens de l’art à l’épreuve de la Grande Guerre, co-organisé par Annick Fenet (AOROC), Sara Nardi-Combescure (AOROC) et Michela Passini (IHMC), s’insère dans le cadre des commémorations du centenaire de la Grande Guerre. Il réunira des intervenants français et étrangers, afin de réfléchir sur cette thématique dans une perspective transnationale.

Vivant souvent pour la science, le passé et le patrimoine, placés dans des situations de collaborations et d’amitié avec des collègues étrangers, les archéologues et les historiens de l’art du début du XXe siècle ont vu la Première guerre mondiale bouleverser leurs recherches et leurs réseaux. Mobilisés ou non, ils ont continué, autant que possible, leurs travaux sur le front et à l’arrière. Le conflit a aussi poussé une grande majorité d’entre eux à s’impliquer dans la société contemporaine : par des prises de position, par des initiatives d’ordre national ou international, ou encore, au sein de leur univers professionnel, par des ruptures de relations existantes ou la naissance de contacts nouveaux. Par leur expérience de ces années terribles, leur regard sur leurs spécialités ou disciplines a changé et a pu infléchir, dans les deux décennies qui ont suivi, leur pensée ou leurs pratiques.

Mis à jour le 30/12/2016