Laboratoire Pierre Aigrain (UMR 8551)
A+
A-

labo pierre aigrain

Responsables

Direction :
Jérôme TIGNON

Administratrice :
Anne MATIGNON
Coordonnées
Adresse :

24 rue LHOMOND 75005 Paris


E-mail :
jerome.Tignon@lpa.ens.fr

Tél :
01.44.32.33.54

Structure de rattachement :
Département de Physique

Site web :http://www.lpa.ens.fr

Présentation

Le laboratoire Pierre Aigrain (LPA, UMR 8551) est un acteur majeur et historique en physique de la matière condensée. Les domaines de recherche concernent les propriétés optiques (du terahertz à l’ultra-violet) de nanostructures semi-conductrices et métalliques (nanostructures carbonnées, microcavités, lasers à cascade quantique, nouveaux matériaux, etc) et les phénomènes de transport à l’échelle mésoscopique dans des conducteurs quantiques semiconducteurs ou dans des nanostructures carbonées.

Ces recherches fondamentales sont développées à la fois sur le plan expérimental et théorique. Elles visent à étudier et exploiter l’émergence de propriétés quantiques du rayonnement et de la matière à l’échelle nanométrique. Ces travaux ouvrent la voie à des applications dans des domaines aussi diversifiés que l’optoélectronique, l’information quantique ou l’électronique moléculaire. Le laboratoire compte 72 membres.

Thèmes de recherche

Les développements de la physique des solides traditionnelle combinés aux spectaculaires progrès technologiques en matière de croissance des matériaux et d’élaboration des dispositifs quantiques ont conduit le LPA à ses activités actuelles. Il est maintenant possible de modifier et de contrôler les propriétés physiques de matériaux comme par exemple les semiconducteurs ou les matériaux carbonés en jouant sur leur taille, leur forme et leur dimensionnalité. Le LPA s’intéresse notamment à des gaz bidimensionnels d’électrons de très haute mobilité, à des conducteurs moléculaires comme les nanotubes de carbone ou à de multiples nanostructures semiconductrices. La nanostructuration des matériaux modifie profondément leurs propriétés optiques ou de transport. Elle augmente les temps et longueurs de cohérence et permet en outre de manipuler l’information quantique dans des systèmes de matière condensée. Elle permet également la réalisation de nouveaux composants optiques ou électroniques.

Equipes de recherche

  • Equipe « Optique Cohérente et Non-Linéaire » (resp. Philippe Roussignol).
  • Equipe « Infrarouge et TéraHertz » (resp. Jérôme Tignon).
  • Equipe « Physique Mésoscopique » (resp. Bernard Plaçais).
  • Equipe « Théorie » (resp. Nicolas Regnault).

Écoles doctorales

  • ED 564 « Physique en Île de France ».
  • ED 397 « Physique et Chimie des Matériaux ».

Structures associées

Ecole Normale Supérieure - PSL Research University

CNRS

Université Pierre et Marie Curie – Sorbonne Université

Université Denis Diderot – Sorbonne Paris Cité

Mis à jour le 3/5/2017