Espace des cultures et langues d’ailleurs (ECLA)
A+
A-

Espace des cultures et langues d’ailleurs (ECLA)

Responsables

Direction :
Estelle Figon

Direction des études :
Elisa Raschini

Secrétariat :
Cécile Josseaume
Coordonnées
Adresse :

45 rue d’Ulm

75005  Paris


E-mail :
secretariat.ecla@ens.fr

Tél :
01.44.32.32.68

Site web :http://www.ecla.ens.fr

Présentation

L’Espace des Cultures et Langues d’Ailleurs (ECLA) propose une offre exceptionnellement variée de cours de langues pour tous les étudiants de l’École, quelle que soit leur année d’étude ou leur discipline, ce qui fait d’ECLA un lieu d’échanges et de rencontres unique à l’ENS.

Plusieurs formations particulièrement innovantes y sont également offertes aux littéraires comme aux scientifiques : parcours centrés sur l’Asie orientale ou le monde arabe, formation à la traduction littéraire et à l’enseignement du français langue étrangère.

De nombreuses activités culturelles et multi-culturelles s’inscrivent en parfaite cohérence avec cette offre, comme les semaines culturelles (la Semaine arabe a lieu tous les ans depuis bientôt deux décennies) ou la participation au tournoi de debating (joutes oratoires en anglais) de la French Debating Association. Des conférences, projections de films, journées d’étude, lectures de textes, etc. sont également proposées régulièrement.

Formation  

Les cours de langues proposés par ECLA s’adaptent le plus précisément possible aux besoins des normaliens. En plus d’une offre fixe dans les principales langues, un certain nombre de cours ouvrent en fonction des demandes des élèves, ce qui permet une grande variété des langues enseignées. Des cours de bambara, de langue des signes, d’islandais et d’espéranto (entre autres) ont ainsi été créés suite à la demande d’élèves intéressés et motivés.

Le niveau et le contenu des cours sont également conçus pour répondre aux besoins spécifiques des élèves. La plupart sont ouverts à tous les étudiants de l’École, d’autres en revanche ne s’adressent qu’aux scientifiques ou aux littéraires, ou encore aux élèves de certains départements.

Tous les cours comptent pour la validation du Diplôme de l’ENS ou d’un diplôme universitaire.

Enseignements

Les formations proposées par ECLA s’inscrivent en complément d’un cursus principal, qu’il soit littéraire ou scientifique, mais peuvent faire naître de véritables vocations et mener certains-nes à se spécialiser dans un domaine totalement nouveau. Selon son niveau en langue, ses centres d’intérêt et ses besoins, chacun-e opte pour le cours ou la formation qui lui correspond, à tout moment de son parcours d’études, qu’il-elle soit inscrit-e en L3, en M1, M2 ou en doctorat.

La formation en traduction littéraire, créée en partenariat avec l’Ecole de Traduction Littéraire (ETL), le CNL (Centre National du Livre) et PSL, consiste en une série d’ateliers animés par des traducteurs professionnels, qui viennent partager leur expérience de la traduction et aborder des problématiques très concrètes dans une perspective multilingue. Plusieurs conférences sont également consacrées au monde de l’édition et aux métiers du livre, car cette formation a une visée clairement professionnalisante.

Les parcours sur l’Asie Orientale et le monde arabe et musulman peuvent donner lieu à une mineure. Pour l’obtenir, les élèves étudient une ou plusieurs langues de l’aire géographique concernée (respectivement japonais, chinois et/ou coréen, et arabe, persan et/ou turc), et suivent un certain nombre de séminaires d’histoire, de littérature, de philosophie etc. centrés sur l’aire culturelle correspondante.

La formation « Enseigner le français langue étrangère » a également une approche à la fois théorique et pratique : elle apporte à ceux-celles qui vont enseigner le français, que ce soit à l’étranger ou en France, à l’université ou dans un autre cadre, les outils indispensables pour s’y préparer. Pour obtenir le « Label FLE » de l’ENS, il faut d’une part suivre un cours général de didactique à l’approche clairement pragmatique (perfectionnement de la langue française, réflexion sur le rôle de l’enseignant, les enjeux interculturels et éthiques de l’enseignement du français, initiation à l’évaluation selon les normes du CECRL, à la création de documents pédagogiques, à la conception de cours, etc.). Il faut d’autre part commencer l’étude d’une langue non indo-européenne, afin de se mettre dans la situation d’un-e apprenant-e qui découvre une langue très différente de la sienne.

Débouchés et Carrières

Sensibilisation à la langue, à l’écriture et à la création vivante, la formation en traduction littéraire enrichit utilement la réflexion et la culture de chacun-e des participants. De par son orientation résolument professionnalisante, elle ouvre aussi de nombreuses perspectives dans le domaine de l’édition et de la traduction, l’activité de traducteur-trice pouvant soit devenir  une activité principale, soit constituer une stimulante activité secondaire parallèlement à la recherche, à l’enseignement ou au journalisme notamment. Le partenariat avec l’Asfored, principal organisme de formation continue de l’édition, permet un accès facilité aux stages dans ce secteur très prisé mais mal connu, ainsi qu’aux différents masters spécialisés.

Les parcours centrés sur une aire géographique permettent aux élèves de montrer leur intérêt pour  la langue et la culture de cette région, d’acquérir des connaissances étendues et solides utiles à leur cursus principal, et éventuellement de préparer une spécialisation dans ce domaine.

Les débouchés pour l’enseignement du FLE sont quant à eux nombreux, tant en France qu’à l’international : dans les Alliances françaises, les services culturels des ambassades, les départements de français des universités étrangères par exemple, mais aussi dans les classes spécialisées de l’enseignement secondaire ou au sein de nombreux centres d’enseignement privés ou structures associatives accueillant des étrangers.

Mis à jour le 29/3/2017