Département des Sciences de l'Antiquité
A+
A-

Département des Sciences de l'Antiquité

Responsables

Direction :
François Bérard

Direction des études :
Camille Rambourg

Secrétariat :
Martine Bonaventure
Coordonnées
E-mail :
martine.bonaventure@ens.fr

Tél :
01.44.32.31.27

Site web :http://www.antiquite.ens.fr/

Présentation

Les Sciences de l’Antiquité, qui sont une des spécialités les plus anciennes de l'École normale, sont regroupées dans un département qui a réuni les anciennes sections de grec et de latin, la linguistique et la grammaire comparée, ainsi que le laboratoire d'archéologie.

L'École a formé une bonne partie des philologues, mais aussi des linguistes, des historiens et des archéologues français. Ils restent très attachés à l’institution et s'y retrouvent volontiers, à la Bibliothèque, qui est dans le domaine un instrument de valeur internationale, dans l'UMR 8546 « Archéologie et Philologie d'Orient et d'Occident » ou dans d'autres centres ou équipes de recherche, scientifique ou pédagogique, qui y sont implantés ou y organisent des manifestations.

Le département est ainsi, grâce à l'activité de ses enseignants et de ses chercheurs, mais aussi grâce à ses élèves et à ses étudiants, dont les compétences, en particulier linguistiques, sont très appréciées, un lieu important de la recherche dans le domaine de l'Antiquité, tant  au niveau national, notamment au sein de PSL, où l'École est désormais associée à d'autres grands établissements, qu'international.    

 

Formation  

Le département Sciences de l'Antiquité (DSA) propose une formation pluridisciplinaire qui couvre des domaines très variés, de la littérature à l’archéologie en passant par l'histoire ou la linguistique. En plus du latin et du grec, on peut y apprendre aussi des langues plus rares, comme l'hébreu ou le syriaque.

Les cours, qui complètent ceux que les normaliens suivent à l’université, proposent aussi bien une formation de base fondée sur des exercices réguliers de grec et de latin que des enseignements d'ouverture, qui leur font découvrir d'autres domaines ou d'autres méthodes, et des séminaires d’initiation à la recherche, qui les aident à définir le champ de leurs propres travaux.

La formation à la recherche passe aussi par de nombreux séminaires, journées d'études et colloques organisés ou hébergés par le département, des séminaires organisés par les élèves ou des initiatives pédagogiques comme les Journées « Découvrir l’Antiquité », au cours desquelles les normaliens font partager à des collégiens ou à des lycéens leur passion pour les langues anciennes.

 

Enseignements

Pré-agrégatifs :

  • Apprentissages fondamentaux (exercices de traduction, langue, grammaire, littérature, métrique, en grec et en latin), indispensables pour compléter une formation scolaire aujourd’hui assez sommaire.
  • Cours de grands débutants, pour les élèves qui n'ont étudié qu'une des deux langues dans leur cursus antérieur et pour certains étudiants venus de l'extérieur ou de l'étranger.
  • Initiation à des disciplines plus techniques, non enseignées dans les classes préparatoires, mais essentielles pour trouver un bon sujet de recherche (paléographie, épigraphie, différentes techniques de l'archéologie, etc).
  • Initiation à la recherche dans le cadre de séminaires ou d'ateliers proposés par les enseignants du département en liaison directe avec leur propre recherche.

Ces cours complètent ceux que les élèves et les étudiants peuvent suivre à l’université en L3 ou en master et leur permettent d'acquérir les ECTS nécessaires à l'obtention du diplôme. Ils peuvent être regroupés dans une mineure, notamment pour les élèves d'autres départements.

 

Master

Les normaliens soucieux de développer leurs compétences dans toutes les disciplines de l’Antiquité peuvent s’inscrire dans le master Perspectives Interdisciplinaires en Sciences de l'Antiquité (PISA). Ce master, implanté à l'ENS et en voie d’intégration dans le Master Mondes anciens et médiévaux de PSL, regroupe une majorité d'enseignements de l'École et de stages ou formations techniques assurés par l'UMR 8546, qui peuvent être complétés par ceux d'universités voisines ou d'établissements partenaires, comme l'EPHE.

 

Agrégatifs

Le département Sciences de l'Antiquité propose une préparation complète aux agrégations de lettres classiques et de grammaire, qui peut être validée dans le cadre d'un M2, et participe à celle de l’agrégation de lettres modernes (versions latine et grecque). Au delà de la préparation du concours, cette année de travail en commun constitue un élément essentiel de la formation des élèves, le moyen de mieux les connaître et souvent l'occasion d'orienter ou de réorienter leur recherche.

  • cours de préparation aux exercices écrits (version et thème, en grec et en latin).
  • cours sur les auteurs du programme (quatre en grec et quatre en latin, renouvelés tous les deux ans).
  • cours de préparation aux épreuves de grammaire.
  • préparation des exercices d'oral (leçons et explications de texte, sur et hors programme).

 

Recherche

Le DSA assure ou héberge, souvent en coopération avec d'autres établissements parisiens, de nombreux séminaires de recherche, qui contribuent à la formation des élèves dès les années de master ou plus tard en doctorat et les aident à s'insérer dans le milieu scientifique en participant à des travaux collectifs. Certains de ces séminaires peuvent être organisés par les élèves, en collaboration avec des chercheurs plus expérimentés, et constituent un lien important entre les générations, d’élèves et d’anciens élèves.

 

Débouchés et Carrières

Le Département des Sciences de l’Antiquité a d’abord pour fonction de former des enseignants et des chercheurs qui rejoindront les établissements d’enseignement supérieur ou secondaire et les grands organismes de recherche. Si une majorité des normaliens se spécialisent dans le domaine de l’Antiquité, d’autres s’orientent vers la littérature française ou les littératures modernes, l’histoire, l’histoire de l’art, la musique et beaucoup d’autres domaines.

Parmi les carrières au service de l’État, les anciens élèves du DSA peuvent également se diriger vers les métiers de la culture (conservateur de musée, de bibliothèque, du patrimoine), de la francophonie et des affaires étrangères (enseignant, attaché culturel etc), de la haute fonction publique (concours de l’ENA, du quai d’Orsay etc) et des autres administrations.

Dans le secteur privé, leurs possibilités sont très variées, du journalisme à l’édition, voire à l’écriture ou au monde du spectacle, et plus généralement dans tous les métiers où leurs compétences scientifiques et leurs qualités de rédaction et de synthèse sont des atouts particulièrement appréciés.

Laboratoires associés

Mis à jour le 12/1/2017