Département de Physique
A+
A-

physique ens

Responsables

Direction :
Jean-Marc Berroir

Direction des études :
Frédéric Chevy (chevy@lkb.ens.fr)

Coordonnées
Adresse :

24 rue Lhomond, 75005 Paris


Site web :http://www.phys.ens.fr

Présentation

Le département de physique de l’ENS a une double vocation de recherche et d’enseignement. Il abrite cinq laboratoires dont les activités couvrent l’essentielle de la physique fondamentale contemporaine, de l’astrophysique à la physique des particules en passant par la physique atomique, la physique du solide et la physique des systèmes complexes.

La formation

Le département de physique de l’ENS propose une formation de haut niveau en physique fondamentale couvrant la dernière année de licence (L3) et le Master au sein du master international ICFP (International Center for Fundamental Physics). Il organise aussi la préparation aux concours de recrutement dans l’enseignement secondaire par sa préparation à l’agrégation.

L'ouverture pluridisciplinaire

Le département de physique organisent conjointement avec les départements de mathématiques et de chimie des cursus mixtes permettant d’obtenir une double licence à l’issue de la première année de scolarité. Par ailleurs les emplois du temps sont conçus pour assister à de nombreux cours dans d’autres départements.

L’enseignement

Les enseignements sont dispensés au sein du département de physique de l’École normale supérieure. Ils combinent des cours théoriques couvrant tous les domaines de la physique contemporaine, des enseignements expérimentaux ainsi que plusieurs stages en laboratoire. Au second semestre de M1 un stage à l’étranger permet aux étudiants de se confronter à la recherche internationale. A partir de l’année de M1, les cours sont dispensés en anglais au sein du Master International ICFP porté par l’ENS.

Licence – L3

La première année vise à compléter la formation en physique générale et s’articule autour de cours obligatoires fournissant les bases indispensables à la compréhension des théories physiques modernes (physique quantique, physique statistique, relativité restreinte), prolongés par des cours optionnels permettant de mettre en pratique les concepts abordés dans le tronc commun.

Ces enseignements sont complétés par un stage expérimental en laboratoire ainsi qu’un séminaire dédié spécifiquement aux étudiants de L3 et M1 au cours duquel des chercheurs confirmés viennent présenter les avancées les plus récentes en physique.

Master 1

Le premier semestre de M1 est entièrement constitué de cours à la carte, pouvant en partie être en dehors de la physique. Ceux-ci abordent des domaines plus spécialisés et permettent d’orienter le choix de M2 des étudiants. Ces cours couvrent un large spectre de disciplines, la cosmologie à la physique subatomique, en passant par la biophysique ou les fluides quantiques.Le deuxième semestre est intégralement dédié à un stage en laboratoire à l’étranger, offrant aux étudiants un contact prolongé avec la recherche et celle d’une autre culture.

Master 2

La deuxième année du Master ICFP s’organise autour de quatre parcours permettant aux étudiants d’acquérir les outils nécessaires en :

  • Physique théorique,

  • Physique quantique, de l’atome au solide,

  • Physique de la matière condensée,

  • Physique de la matière molle et biophysique

Un étudiant peut néanmoins faire un M2 dans un autre master si celui-ci est plus en accord avec son projet personnel.

Les débouchés

La formation interuniversitaire de physique prépare les étudiants à un travail de thèse en physique fondamentale. Les débouchés en fin de thèse sont majoritairement les carrières académiques universitaires ou dans les grands organismes de recherche (CNRS, CEA, IN2P3). Néanmoins un nombre conséquent d’étudiants se tournent vers un autre type d’activité professionnelle, nanti d’une expérience réelle de la recherche : enseignement, administration, consulting, industrie...

Laboratoires associés

Le Laboratoire de Physique Théorique de l’Ecole normale supérieure (LPTENS) abrite une vingtaine de chercheurs et chercheurs/enseignants permanents, et une quarantaine de visiteurs, doctorants, émérites et chercheurs postdoctoraux.
Laboratoire de Physique Théorique LPTENS (UMR 8549)
Département de Physique
Laboratoire de Physique Théorique LPTENS (UMR 8549)
Le Laboratoire Kastler Brossel (LKB) est une Unité Mixte de Recherche du CNRS, de l’Ecole Normale Supérieure, de l’Université Pierre et Marie Curie, et du Collège de France (UMR 8552). Il est un des acteurs majeurs dans le domaine de la physique quantique.
Laboratoire Kastler Brossel (UMR 8552)
Département de Physique
Laboratoire Kastler Brossel (UMR 8552)
Le laboratoire Pierre Aigrain (LPA, UMR 8551) est un acteur majeur et historique en physique de la matière condensée. Les domaines de recherche concernent les propriétés optiques (du terahertz à l’ultra-violet) de nanostructures semi-conductrices et métalliques et les phénomènes de transport à l’échelle mésoscopique dans des conducteurs quantiques semiconducteurs ou dans des nanostructures carbonées.
Laboratoire Pierre Aigrain (UMR 8551)
Département de Physique
Laboratoire Pierre Aigrain (UMR 8551)
Le LPS regroupe des recherches sur la physique quantique en matière condensée, la physique non-linéaire, la matière molle, la biophysique et la physique statistique. Résolument interdisciplinaires, ces recherches intègrent largement la biologie, les mathématiques appliquées et les géosciences dans un environnement de physique.
Laboratoire de Physique Statistique
Département de Physique
Laboratoire de Physique Statistique

Mis à jour le 12/1/2017