Département d'Histoire
A+
A-

Banniere Département d'Histoire

Responsables

Direction :
Mme Hélène Blais - Direction adjointe : Mme Sylvia Estienne

Direction des études :
M. Jean-François Lassalmonie

Secrétariat :
Mme Monique Bourgeois (monique.bourgeois(at)ens.fr)
Coordonnées
Adresse :

45 rue d’Ulm 75005 Paris


Site web :http://www.histoire.ens.fr

Présentation

Le département d’Histoire compte une centaine de normaliens, ainsi que des étudiants de Master, des doctorants et des post-doctorants. L’équipe pédagogique, composée d’une dizaine d’enseignants-chercheurs et de plusieurs chercheurs associés, propose des enseignements à tous les niveaux dans les quatre périodes de l’histoire (ancienne, médiévale, moderne et contemporaine), mais directement axés sur l’initiation à la recherche à partir d’une grande diversité de méthodes et d’observatoires.

Parmi les domaines d’intérêt de ses enseignants et de ses élèves, on peut mentionner les aires culturelles et les axes méthodologiques suivants :

  • des espaces : la France ; l’Italie ; l’Allemagne et les pays germaniques ; la Méditerranée ; l’Europe ; les empires coloniaux
  • des méthodes et des techniques : épigraphie ; archéologie ; cartographie historique ; histoire quantitative
  • des thèmes : Etat et société ; économies rurales et urbaines ; élites, pouvoirs, institutions et finances ; milieux populaires et communication sociale ; sciences, arts et avant-gardes ; littérature, langue et politique ; politisation, intégration nationale et révolutions ; l’histoire transnationale ; l’histoire des colonisations ; l’histoire de l’environnement ; l’histoire de la mémoire ; l’histoire des guerres mondiales ; l’histoire des sciences ; l’histoire de l’art.

 

Formation  

Le département d’Histoire propose une formation à tous les niveaux, depuis les cours dits d’initiation, destinés à faire découvrir les notions de base d’une période, aux séminaires de recherche spécialisés que les étudiants sont incités à fréquenter dès les premières années de leur cursus afin de s’initier à la recherche telle qu’elle se fait actuellement.

Il propose également une préparation complète au concours de l’agrégation d’histoire, en partenariat avec le département de géographie.

Les étudiants bénéficient d’un suivi personnalisé grâce au tutorat individuel et de multiples possibilités de séjours à l’étranger afin de compléter leur formation.

Le département organise par ailleurs régulièrement un certain nombre d’événements (forum du département, semaine de l’histoire) destinés à mettre les étudiants en contact avec les meilleurs chercheurs.

 

Enseignements

  • Les cours dispensés au département comptent pour la validation du diplôme de l’ENS, permettant d’approfondir un cursus en histoire ou d’acquérir une mineure en complément d’une autre formation littéraire.
  • Le Master d’histoire transnationale, ouvert à la rentrée 2016, est organisé en partenariat avec l’Ecole nationale des chartes. Il accueille chaque année une vingtaine d’étudiants. Il s’inscrit dans la lignée du tournant transnational et global qui a bouleversé les études historiques depuis une vingtaine d’années en mettant radicalement en cause l’évidence a priori du cadre national. Les problématiques de l’histoire transnationale recoupent celles de l’histoire globale, impériale, connectée, croisée et des transferts culturels. Elle peut être définie comme une approche ouverte qui s’efforce de questionner les cloisonnements et découpages habituels. Elle étudie en priorité (mais pas exclusivement) les mobilités, les circulations, les mondialisations, les interactions et les connexions. Une expérience à l’international est vivement encouragée.
  • Certains cours et séminaires sont communs avec d’autres départements (sciences de l’Antiquité, géographie, sciences sociales) ou peuvent être validés dans le cadre de parcours spécifiques (cultures germaniques, études arabes, diplomatie).

 

Débouchés et Carrières

Les normaliens du département d’Histoire se destinent pour la plupart à l’enseignement et à la recherche. Durant leur scolarité au département, ils passent l’agrégation d’histoire. A leur sortie de l’ENS, la plupart obtiennent une allocation de recherche leur permettant de préparer un doctorat. A la suite de la thèse, ils sont pour la majorité recrutés dans les universités comme maîtres de conférences ou bien au CNRS comme chargés de recherche. D’autres préfèrent enseigner dans le secondaire et les classes préparatoires. Parmi les autres débouchés d’une formation en histoire à l’ENS figurent le journalisme (grâce, entre autres, à un partenariat avec le CFJ) ou les carrières dans la haute fonction publique ou la diplomatie.

Laboratoires associés

Mis à jour le 12/1/2017