Les ondes gravitationnelles font la première lumière sur la fusion d’étoiles à neutrons
A+
A-

Physical Review Letters  / CNRS

C’est une découverte majeure à plus d’un titre.

Les scientifiques de la collaboration LIGO-Virgo, qui comprend notamment l’équipe Optomécanique et Mesures Quantiques du Laboratoire Kastler Brossel, ont observé pour la première fois des ondes gravitationnelles émises lors de la fusion de deux étoiles à neutrons, et non de deux trous noirs comme dans les cas précédents.

Autre première : cette source d’ondes gravitationnelles émet de la lumière, observée dans les heures, jours et semaines qui suivirent grâce à la contribution de 70 autres observatoires sur Terre et dans l’espace. Cet ensemble d'observations marque l’avènement d’une astronomie dite « multi-messagers ».