Le bonheur du plus grand nombre - Beccaria et les Lumières
A+
A-

Philippe Audegean, Christian Del Vento, Pierre Musitelli et Xavier Tabet (éd.)

Le bonheur du plus grand nombre
Beccaria et les Lumières

Philippe Audegean, Christian Del Vento, Pierre Musitelli et Xavier Tabet (éd.)

 Lyon : ENS Éditions, 2017, 330 p.

En quel sens peut-on dire que le petit livre de Beccaria, Des délits et des peines (1764), apparaît comme un geste de rupture ?

La question intéresse notre modernité : en quel sens peut-on dire que ce livre est la source de notre droit pénal ?
Le problème est abordé dans cet ouvrage à partir du constat suivant : dans l’Europe des Lumières, le livre de Beccaria a aussitôt été perçu comme un moment de seuil ou de passage. C’est donc en remontant à ses sources et en éclairant sa diffusion immédiate que les contributions rassemblées ici tentent d’évaluer sa nouveauté. Codification juridique, présomption d’innocencer, gïc, gïcde re damclass=vre essui-plus-grand-nombre-beccaria-et-les-lumieres"> ree-vi//tgiinlum mrelleet="r www.ecli c /www.efi://wwwptiAn R/tgim lns.fm.t-lev /www.e rect

>

ntentfe nombre
Beccaria et les Leflang="en" data-drupal-li240" data-heightP-lu :widifitért%C3">Éq Ttentfe lock-clahorizontalditionon