La cognition entre anthropologie, psychologie et histoire
A+
A-

Par Benoît de L’Estoile, Joseph Enguehard et Christina Toren

Séance animée par Benoît de L’Estoile dans le cadre du Séminaire interdisciplinaire Actualité Critique, avec les interventions de Joseph Enguehard (Elève de l’ENS) et  Christina Toren (Anthropologue, Université de Saint Andrews, Professeur invitée à l’ENS au Département de Sciences Sociales)

Conférence donnée le 2 mars 2017 à l'ENS  lors du séminaire Actualité Critique.

L’esprit humain est-il structuré par une logique cognitive ancrée dans un modèle évolutionniste ou est-il le produit de relations intersubjectives inscrites dans une histoire ?

L’anthropologue Christina Toren, qui a réalisé plusieurs années de terrain à Fiji, notamment avec des enfants, propose d’étudier la cognition d’une façon ethnographique et historique. Formée d’abord en psychologie expérimentale, puis en anthropologie sociale, Christina Toren développe un « modèle unifié de l’être humain » remet en question des oppositions comme individu/ société, biologie/ culture ou universel/ relatif. Elle propose que « l’esprit est une fonction de l’ensemble de la personne qui est constituée au cours du temps dans des relations intersubjectives avec les autres au sein du monde qui nous environne ».

Pour aller plus loin:

Christina TorenA unified model

Christina Toren - What is a schema ?  

Francis Wolff : Notre humanité. D’Aristote aux neurosciences, éditions A.Fayard, 2010

Jean Claude Passeron : Le raisonnement sociologique : un espace nonpoppérien de l’argumentation, Albin Michel, 2006

Stanislas Dehaene : « Vers une science de la vie mentale », Leçon inaugurale à la chaire de psychologie cognitive expérimentale du Collège de France, prononcée le 27 avril 2006.