Indira Fabre et Aude Nyadanu
A+
A-

Lauréates de la Bourse L'Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Sciences 2017

Indira Fabre et Aude Nyadanu viennent d'être récompensées par le programme «Pour les Femmes et la Science» de la Fondation L’Oréal et de l’UNESCO.

Aude_NYADANU_Indira_FABRE

Lauréates de la Bourse L'Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Sciences 2017, elles ont toutes les deux effectué leurs doctorats au sein du Pôle Electrochimie du Département de Chimie de l'ENS sous la direction de Laurence Grimaud.

Les travaux de recherches de Indira Fabre, âgée de 26 ans, portent sur une chimie plus verte. D’un montant de 15 000 euros, la récompense permettra à la doctorante de poursuivre ses recherches : "Je souhaite concevoir une chimie plus propre, qui coûtera moins en énergie et en matière première, explique la jeune femme. Je cherche à développer de nouvelles méthodes qui permettront de nouvelles réactions chimiques sans métal ou avec un catalyseur inoffensif et générant peu de déchets."
Cette récompense met à l'honneur les femmes et la science car comme la jeune chercheuse le rappelle : "Seulement 28 % des chercheurs sont des femmes, et seuls 3 % des Prix Nobel. Recevoir cette bourse est une très belle opportunité pour moi, mes recherches, mais aussi pour les autres jeunes femmes. Si grâce à moi, elles parviennent à se dire qu’elles aussi peuvent réussir, c’est parfait !"

Aude Nyadanu se voit récompensée pour ses recherches sur la production de médicaments écologiques et économiques.  A seulement 24 ans, Aude Nyadanu est une pionnière dans le domaine scientifique : elle s'emploie activement à créer de nouvelles molécules thérapeutiques pour produire des médicaments respectueux de l'environnement et plus économiques.

Si la chercheuse semble aujourd'hui pleinement épanouie, elle garde un souvenir plus nuancé de ses études... " Être une femme issue de l’immigration dans les sciences renvoie un message fort ".

Lorsqu’on lui demande pourquoi la chimie, elle répond avec une conviction : « Faire des médicaments veut dire guérir des gens. Je me suis toujours dit que je n’exercerais pas un métier qui ne sert à rien. Je veux être utile à la société et avoir un impact positif sur elle. Il y a aussi l’influence de ma mère qui a longtemps travaillé pour l’organisation Médecins Sans Frontières. J’ai toujours été admirative. Je ne veux pas gâcher mon temps, je vais le donner pour qu’il serve ».

Aujourd’hui la chercheuse, basée à Toronto jusqu’au mois de décembre pour ses études, travaille sur la production de médicaments plus écologiques et économiques. Une thèse réalisée en codirection avec le laboratoire de synthèse organique de l’école Polytechnique et le Laboratoire P.A.S.T.E.U.R de l’École normale supérieure.

En plus de son travail de chercheuse, Aude Nyadanu a créé une startup (Lowpital) qui organise des hackathons dans le domaine de la santé.

 

Bourse L'Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Sciences 2017

Depuis 10 ans, le Programme L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science a pour objectif de valoriser et accompagner des jeunes doctorantes et post-doctorantes à un moment charnière de leur carrière professionnelle. Ces dernières reçoivent une bourse, mais également des formations à la prise de parole en public et vulgarisation scientifique pour les aider à briser le plafond de verre.

Prix-Aude-NYADANU---Indira-FABRE
Aude NYADANU et Indira FABRE lors de la remise du Prix - 11 Octobre 2017 - © Fondation L’Oréal | Carl Diner