FR  |  EN  
  ENS sur facebook ENS sur twitter ENS sur youtube ENS sur google+
École normale supérieure
Lien vers la page d'accueil de l'ENS Lien vers l'article de l'ENS
> ACTUALITÉS > Agenda > Journée d’études - Naïvetés - (2)
Précédent Suivant

Journée d’études - Naïvetés - (2)

Samedi 3 juin 2017, 15h ENS, salle des Actes, 45 rue d’Ulm

« Pouvoirs et dangers de la naïveté : de la crédulité au fanatisme »

Isabelle de Vendeuvre, ENS-CRRLPM, « République des savoirs »

Organisée par Isabelle de Vendeuvre, ENS-CRRLPM, « République des savoirs »

Au travers de différents « naïfs », individuels ou collectifs, instruits ou frustes, fictionnels ou réels, peut-on dessiner un profil-type ou ce qu’on appelle « naïveté » est-il en réalité un tissu complexe de facteurs divers ? Que recouvre exactement le terme de crédulité, qui semble osciller entre l’excuse et l’accusation ? À l’heure où la question de la radicalisation d’une partie de la jeunesse française croise celle de la lutte contre les dérives sectaires, il nous semble intéressant de prendre du recul et de revenir sur des phénomènes dans lesquels la stratégie tient une part non négligeable et que la littérature, grâce à ses moyens propres, a su mettre en relief avec subtilité.

Suite à la première journée « Naïvetés » qui a eu lieu en juin 2016 et plaçait essentiellement l’accent sur les aspects positifs de la naïveté, à la fois comme attitude d’ouverture et comme stratégie littéraire, la seconde journée poursuivra l’enquête sur les enjeux éthiques et esthétiques de la notion. Cette fois-ci, cependant, la réflexion mettra davantage en lumière les dimensions politiques et historiographiques de la naïveté, au sens plus moderne de crédulité.

1/ « ‘Je ne sais toujours pas si vous faites le con ou si vous êtes con de naissance’ : le cas du brave soldat Švejk ».
Jean Boutan, Eur’Orbem – Paris-Sorbonne

2/ «  Militants communistes et compagnons de route de l’Union soviétique, des ‘naïfs au grand cœur’ (Raymond Aron)  ? »
Sophie Cœuré, Université de Paris-Diderot

3/ « Les intellectuels et l’URSS dans Les Mandarins de Beauvoir : de la naïveté à la prose insupportable »
Christine Baron, Université de Poitiers

4/ « Réflexions autour de la propagande national-socialiste et de son impact : du postulat de la naïveté des masses à un déniaisement historiographique ? »
David Gallo, CIERA

 

Contacts & Plans  |   L'ENS recrute  |   Marchés publics  |   Annuaire  |   Intranet-ENT  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   ENS sur facebook ENS sur twitter ENS sur youtube ENS sur google+