FR  |  EN  
  ENS sur facebook ENS sur twitter ENS sur youtube ENS sur google+
École normale supérieure
Lien vers la page d'accueil de l'ENS Lien vers l'article de l'ENS
> ACTUALITÉS > Agenda > Archives > Professeure invitée - DHTA (Anna Sofia Rossholm)
Précédent Suivant

Professeure invitée - DHTA (Anna Sofia Rossholm)

Avril 2013

Anna Sofia Rossholm, professeure d’études cinématographiques à l’Université Linnaeus (Suède), est professeure invitée au DHTA en avril 2013. Spécialiste, en particulier, du cinéma suédois et de sa réception, elle travaille actuellement sur les archives d’Ingmar Bergman. Elle donnera trois séminaires à l’ENS.

Crédit et légendes photos page d’accueil  : bannière 1 / Le chef opérateur Sven Nykvist et Ingmar Bergman. bannière 2 / Lars Ekborg et Harriet Andersson dans Monika (1953) © Production/Svensk Filmindustri

Séminaire 1
L’âge d’or du cinéma suédois : l’époque du muet
Jeudi 4 avril, amphi Rataud, 17 h – 19 h

Ce qu’on appelle « l’âge d’or du cinéma suédois » couvre la période de 1916 à 1924. Ce sont des films produit par la Svenska Bio et réalisés par les grands auteurs de l’époque, comme Victor Sjöström, Mauritz Stiller et George af Klercker. Cet « âge d’or » fut une période très riche sur le plan artistique, qui présente un style national bien particulier, le « style suédois ».
Ce séminaire place ces films dans un contexte international : il traite la réception et la distribution de ces films en France, l’émigration de Sjöström et de Stiller à Hollywood, et le cinéma de Stiller vu comme un cinéma international.

Séminaire 2
Les films d’Ingmar Bergman : des scénarios aux films

Lundi 8 avril, salle Simone Weil, 16 h – 18 h

Les films d’Ingmar Bergman des années 50 et 60 constituent le sommet de l’œuvre du réalisateur suédois. Des films comme Persona (1966) et Le Silence (1963) posent des questions esthétiques sur le rôle de l’art dans la société, et traitent de la question de l’identité, que l’on retrouve dans toute l’œuvre du cinéaste. Ce séminaire traite du processus créatif de certains films de cette époque, de la préparation des films dans des cahiers, puis des premières versions des scénarios, jusqu’aux tournages. On évoquera plus particulièrement la représentation de sujets « sensibles » comme la sexualité et la violence, qui sont très présents dans les films de cette époque. Cette étude sur la genèse du film explorera des sujets comme l’autocensure, le processus créatif et les rapports entre écriture et cinéma dans l’œuvre d’Ingmar Bergman.

Séminaire 3
Ingmar Bergman et le cinéma suédois
Jeudi 11 avril, amphi Rataud, 17 h – 19 h

Dans la période de l’après-guerre, le cinéma suédois trouve un nouveau souffle après une période de déclin. Henri Langlois, secrétaire général de la Cinémathèque française, parle même d’un « nouvel âge d’or » du cinéma suédois, représenté par les films d’Alf Sjöberg et de Gustaf Molander et par les premiers films d’Ingmar Bergman. Ce séminaire traite des films d’Ingmar Bergman des années 40 et 50 dans le contexte suédois de l’époque, en les comparant avec les tendances de la culture cinématographique et en les situant dans le contexte politique et social.

 

Contacts & Plans  |   L'ENS recrute  |   Marchés publics  |   Annuaire  |   Intranet-ENT  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   ENS sur facebook ENS sur twitter ENS sur youtube ENS sur google+