FR  |  EN  
  ENS sur facebook ENS sur twitter ENS sur youtube ENS sur google+
École normale supérieure
Lien vers la page d'accueil de l'ENS Lien vers l'article de l'ENS
> ACTUALITÉS > Agenda > Archives > Le rayonnement oriental des Parthes
Précédent Suivant

Le rayonnement oriental des Parthes

Archéologie / Table ronde
Jeudi 15 avril 2010, 9h-18h, Salle Dussane, 45 rue d’Ulm

Organisée par Charlotte Baratin et Frantz Grenet. Avec l’équipe "Hellénisme et civilisations orientales"

«  Le rayonnement oriental des Parthes »
L’expédition archéologique australo-karalpakienne, co-dirigée par A. Betts, professeur à l’Université de Sydney, et V. Jagodin, a mis au jour sur le site de Kazakli-yatkan, au Khorezm, un complexe palatial présentant un riche décor pictural dans lequel les fouilleurs proposent de reconnaître une forte influence parthe.

L’exploitation des résultats spectaculaires de cette fouille pose l’intéressante question du rayonnement de la culture dynastique des Parthes dans les confins septentrionaux et orientaux de leur empire. Cette question se pose aussi pour l’étude des monnayages autonomes des souverains de Bactriane et des régions indo-iraniennes aux Ier siècle avant notre ère et Ier siècle de notre ère, ainsi que pour celle de la culture du prince inhumé dans la nécropole de Tillia-tepe.

 La réflexion est d’autant plus intéressante que l’existence même d’un art proprement parthe, et plus généralement d’une culture parthe, a suscité de nombreux débats qui ne sont en rien résolus. En outre, en dehors du sud du Turkménistan, les régions formant la partie orientale de l’empire parthe lui-même – aussi incertaine que soit encore la limite orientale de la domination parthe – situées aujourd’hui à l’est de l’Iran, en Afghanistan et au Pakistan, sont aujourd’hui en grande partie inaccessibles. Il semble donc important, en attendant de nouvelles découvertes, de réfléchir dès à présent aux éléments que l’on peut isoler et identifier comme témoignant d’une présence, d’une domination ou encore d’une influence parthe.

Dans le cadre de la collaboration mise en place entre la mission australo-karalpakienne et la mission archéologique de Samarkand, et à l’occasion de la visite en France d’A. Betts et de sa collaboratrice F. Kidd, une table ronde se tiendra à l’Ecole Normale Supérieure de Paris le 15 avril 2010, organisée par l’équipe « Hellénisme et civilisation orientale » de l’UMR 5846 (ENS-CNRS), avec le soutien de l’Ecole Normale Supérieure et l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE). Le but d’une telle rencontre consiste à mettre en commun nos compétences et nos réflexions pour élaborer d’éventuels critères d’identification communs d’une « culture parthe » et, si possible, de caractéristiques propres aux marches orientales de l’empire, et, espérons-le, poser les premiers jalons d’une périodisation de cette culture. Les actes de cette discussion seront publiés dans un dossier de la revue Topoi

 

 

Contacts & Plans  |   L'ENS recrute  |   Marchés publics  |   Annuaire  |   Intranet-ENT  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   ENS sur facebook ENS sur twitter ENS sur youtube ENS sur google+